une cigarette au tabac vs une e-cigarette avec e-liquides

La cigarette électronique VS la cigarette traditionnelle

D’après l’OMS, les cigarettes électroniques seraient nocives… mais qu’en est-il réellement ?
La cigarette, comme nous le savons tous, est dangereuse à 100%, mais d’après la Public Health of England, si l’on devait estimer le degré de dangerosité de l’e-cigarette, elle serait 95% moins nocives que son homologue.

Il est évident que si le choix se pose, le mieux serait de respirer l’air ambiant, sans tabac ni e-liquide, mais si un fumeur devait choisir entre les deux, le mieux serait de prendre une vapoteuse que de se diriger vers une cigarette classique. Et si pour vous le choix n’est pas encore fait, prenons le temps de voir les éléments nocifs contenus dans le tabac et ceux des e-liquides :

Tabac :

Éléments présents dans la plante de tabac :

  • Arsenic :  L’arsenic est présent dans les pesticides qui sont utilisés pour éloigner les insectes des plantes de tabac. L’arsenic, qui est aussi utilisé dans le poison à rat, est toxique et très cancérigène.
  • Nicotine : La nicotine est présente naturellement dans la plante de tabac. Elle n’est ni cancérigène ni dangereuse pour la santé,  mais elle est le composant responsable de la dépendance.

Substances générées par la combustion du tabac :

Outre les composants nocifs que nous trouvons dans une cigarette, la combustion de celle-ci produit une réaction chimique. Le mélange du feu, de la chaleur et de l’oxygène transforme la matière et libère de nouveaux composants tous plus dangereux les uns que les autres, parmi ces composants nous retrouvons :

  • Ammoniac : Très nocive, on la retrouve plus particulièrement dans les détergents et produits désinfectants. Elle favorise l’absorption de la nicotine qui augmente les risques de dépendances.
  • Benzène : Qu’on retrouve dans l’essence et dans les pesticides, cette substance pénètre dans les cellules, modifie leurs ADN et engendre des cancers.
  • Cadmium : Un métal lourd utilisé généralement dans les batteries et les teintures, il est responsable des dégâts aux poumons, mais également du jaunissement des dents, de la perte d’odorat et du goût. 
  • Cyanure d’hydrogène : Rends les poumons plus vulnérables aux infections et endommage les voies respiratoires, il fait partie des composants qu’on retrouve dans les pesticides et matières en plastiques. 
  • Formaldéhyde : Contenu dans la fumée de tabac et reconnu pour causer la leucémie et autre maladie cancérigène, le formaldéhyde est extrêmement dangereux et utilisé dans la préservation des cadavres.
  • Goudron : Sert notamment à asphalter les rues, il est produit lorsque le tabac est fumé et se dépose sous forme de plaques noirâtres dans les poumons des fumeurs et dans les parois des voies respiratoires ce qui cause des lésions aux poumons.
  • Monoxyde de carbone : Lorsqu’il est inhalé, il affecte le transport d’oxygène dans l’organisme, ce qui atteint le cœur, le cerveau et les muscles. C’est le même gaz qui s’échappe des automobiles.
  • Oxyde d’azote : Un des composants qui contribue à l’effet de serre et principale source des pluies acides, il irrite les poumons et rend la respiration très difficile.

Ces éléments forment les substances les plus connues et dangereuses que l’on retrouve dans une cigarette, mais il en existe des milliers d’autres.

E-liquide :

Les e-liquides contiennent 3 éléments :

  • Le propylène glycol : Le propylène glycol est la seule substance dont on ne connaît pas les effets à long terme sur l’homme. Par contre, il existe des substituts comme le mono propylène glycol et la glycérine végétal qui eux sont d’origine naturel et végétal.
  • Des arômes alimentaires : Régis par les Normes AFNOR très stricte qui permettent d’ingérer ces arômes sans danger. Ils ne contiennent donc aucun composant dangereux pour la santé.
  • Nicotine : Substance sans danger, mais qui cause une très forte addiction, pour s’en débarrasser, il est conseillé d’en prendre graduellement de manière décroissante.

Alors oui, la cigarette électronique n’est pas exempte de tout danger, toutefois, la Public Health of England estime que celle-ci ne représente que 5% des mêmes risques qu’une cigarette traditionnelle, elle reste donc un substitut beaucoup moins nocif et dangereux qu’une cigarette, et peut convenir dans le cas d’un traitement comme les substituts nicotiniques ou les champix. Ses effets sur le sevrage tabagique ont déjà été prouvés par une grande majorité des personnes l’ayant utilisé et ont démontré une efficacité doublement supérieure aux substituts nicotiniques.

Pour tous les autres qui n’arrivent toujours pas à se décider, ou qui n’ont pas réussi à trouver le bon dosage, goût satisfaisant, rendez vous à la vape végétal pour avoir les meilleurs conseils en terme de dosage nicotinique et d’arômes qui pourraient vous plaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *